advertisement

Ramener le Burrito sur le droit chemin

Vélo Burrito livre la marchandise — vite!

Par Jason Santerre

Quelque part à Chihuahua, au Mexique, dans les années 1900, un artisan culinaire sans prétention enveloppa de la viande, des haricots et du fromage dans une tortilla de farine et baptisa le tout burrito. Au cours du dernier siècle, peu d’aliments ont souffert autant de faux pas gastronomiques. En ajoutant à ce classique du fast-food plutôt santé des frites ou du poulet frit, le burrito s’est perdu en cours de route.

Il aura fallu trois collègues messagers de Montréal pour ramener le burrito sur le droit chemin. T.J. Stevenson, Sarah Charrouf et Taylor Freund partagent non seulement une passion pour le cyclisme, mais ce trio raffole également du burrito pour sa simplicité et sa versatilité. Ajouter une ville où il manque clairement de bonne bouffe mexicaine offerte à la livraison et… ¡Hola, Vélo Burrito!

« Tous nos burritos sont végétariens, mais ça ne veut pas dire qu’ils n’ont pas goût », affirme M. Stevenson, un homme qui possède 10 ans d’expérience culinaire professionnelle. « De plus, nous faisons notre garniture maison à partir de rien. »

Chaque tortilla est remplie d’un assortiment de guacamole, de haricots frits, de pico de gallo (salsa), de riz espagnol et d’une variété de sauce douce, moyenne ou piquante. « Quand les gens demandent piquant, il faut que ça chauffe. L’intensité de la sauce piquante dépend des piments habanero que je trouve au marché », ajoute M. Stevenson.

Un tel dévouement aux saveurs et à la qualité a su attirer une clientèle fidèle. « C’est génial d’apprendre à connaître ses clients et leurs préférences », affirme Charrouf. « De cette façon, nous développons nos produits selon les papilles de nos clients. »

Ce n’est pas parce que les burritos ne contiennent pas viande qu’ils ne sont pas consistants. « Depuis que j’ai arrêté de manger de la viande, il y a 5 ans, je manque rarement d’énergie. Je peux bourrer mon corps d’aliments végé après une longue journée à vélo et je ne me sens pas lourd », explique M. Freund.

Musicien en tournée, M. Freund est devenu végétarien à la suite d’un pari. « J’étais souvent malade, alors le chanteur du groupe m’a dit : deviens végétarien pour un mois et tu verras. Effectivement, je me suis senti mieux, j’avais plus d’énergie et je ne suis plus tombé malade », dit-il.

Le plus grand avantage de la tournée nordaméricaine fut de découvrir une multitude de restos à burritos. « Pour moi, le burrito est le met par excellence en tournée. Avec toutes les combinaisons de saveurs qui existent, toutes mes années sur la route nous ont bien servis. »

Non seulement aucun animal n’est sacrifié, mais le concept de Vélo Burrito est très vert, car toutes les livraisons se font à vélo ainsi que le transport des ingrédients qui se fait sur deux roues. Alors, aucune émission de carbone. De plus, l’emballage est fait de matériaux recyclés ou compostables. « Au début, nous avions peur des coûts additionnels », dit Mme Charrouf, « mais nous savions que c’était la voie à suivre afin de respecter notre mandat végétarien et écologique ».

Ne manquez pas les saveurs explosives du nouveau menu de Vélo Burrito, y compris le burrito au tofu chipotle fumé et trois nouveaux tacos : plantain, créole crémeux et ananas caramélisés.

Ouvert du jeudi au dimanche, de 18 h à 22 h 30, appelez au 438 765-7868 ou visitez la page facebook (http://www.facebook.com/veloburrito)

Automne 2013, Vol 5 N°4

Dernière édition

Santé des femmes

Printemps 2020
Vol 12 N°2

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités

Évasion Hivernale: Planifications de Voyage