publicité

Zona : plus qu'une simple éruption cutanée à éviter

Pour savoir où aller pour vos vaccins

Par Vaccins411.ca

Si vous faites partie du groupe des aînés, il est fort probable que vous ayez entendu parler de zona. Peut-être qu'un ami ou un membre de votre famille a souffert de cette douloureuse éruption cutanée – environ 50 pour cent des personnes touchées ont plus de 60 ans. Heureusement, il existe un vaccin qui peut aider à éviter de développer le zona.

Qu'est-ce que le zona?
Le zona (herpès zoster) est causé par la réactivation du virus varicelle-zona, le même qui cause la varicelle que beaucoup d'entre nous ont contracté pendant l'enfance.

Vous pouvez vous sentir mal, avoir un peu démangeaison ou éprouver un picotement de la peau, avant l'éruption de cloques ouvertes et suintantes, souvent le long sur un côté du torse ou, plus rarement, sur le visage – une attention médicale immédiate est essentielle dans ce cas puisque les yeux peuvent être affectés irrémédiablement. L'éruption cutanée dure de 10 à 15 jours.

Pourquoi recevoir le vaccin contre le zona?
Le vaccin est généralement recommandé pour les personnes de plus de 60 ans, ou de plus de 50 ans pour certaines, selon la recommandation du médecin.

Le risque de zona est plus grand chez les personnes atteintes de maladies qui interfèrent avec le système immunitaire, comme certains cancers et le virus d'immunodéficience humaine (VIH), et chez celles qui prennent des médicaments qui suppriment le système immunitaire (les stéroïdes, par exemple). Vivre un énorme stress peut aussi déclencher le zona.

Zona peut entraîner plusieurs complications potentiellement graves. La névralgie post-herpétique (NPH) est la complication la plus fréquente, et le risque de NPH augmente avec l'âge, touchant une personne de 60 ans et plus qui contracte le zona.

La NPH provoque une douleur nerveuse chronique persistante dans les zones initialement touchées, longtemps après la disparition des cloques. La NPH peut avoir de graves conséquences sur la qualité de vie et être difficile à traiter.

Comment le vaccin peut-il aider?
Le vaccin contre le zona offert actuellement réduit de 50 pour cent le risque de développer le zona, et il aide à réduire la gravité des symptômes si jamais ils apparaissent. Le vaccin contre le zona réduit également des deux tiers les risques de complications comme la névralgie post-herpétique (NPH).

Traiter immédiatement le zona s'il se développe
Si le traitement avec des antiviraux intervient dès l'apparition des symptômes de zona ou très tôt après, il peut réduire la durée de la crise, en atténuer la gravité et diminuer le risque de développer la NPH.

Épargnez-vous du temps et des inquiétudes
Vous pouvez recevoir le vaccin contre le zona en même temps que le vaccin antipneumococcique qui vous protège contre certaines formes de pneumonie, source de beaucoup d'inquiétudes pour de nombreux aînés, en particulier ceux qui vivent dans une résidence pour personnes retraitées.

Parlez à votre médecin des vaccines don’t vous pouvez avoir besoin, et rendez-vous sur le site Vaccins411.ca pour trouver de l’information sur les vaccines et connaître l’adresse de la clinique de vaccination la plus proche.

Sources

  1. Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) : Mise à jour sur l'utilisation du vaccin contre le zona. Janvier 2014
    https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/vie-saine/mise-a-jour-utilisation-vaccin-contre-zona.html
  2. Centres pour le contrôle et la prévention des maladies
    (en anglais seulment)
    https://www.cdc.gov/shingles/about/overview.html

 

Hiver 2018, Vol 10 N°1

Dernière édition

Santé des femmes

Printemps 2020
Vol 12 N°2

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités

Évasion Hivernale: Planifications de Voyage

health Ads