advertisement

Piscine ou boîte de Petri?

Nos piscines publiques sont plus propres que vous le croyez

Par George M. Withers

Il fait chaud. Rafraîchissez-vous. Faites plaisir aux enfants avec quelques heures de baignade à la piscine du quartier. Avec 48 piscines intérieures et 74 extérieures situées aux quatre coins de la ville, vous pourriez hypothétiquement vous tremper les pieds dans une piscine différente chaque jour des vacances.

Allez-y, plongez. Mais attendez! Que dire de la qualité de l’eau? Oubliez le mythe urbain. Si l’on se fie au site Web de la Ville de Montréal, des tests sont effectués une fois toutes les deux semaines pour les piscines extérieures et une fois toutes les quatre semaines pour celles à l’intérieur.

Les tests sont conformes au règlement du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs. De plus, des tests additionnels sont effectués par les responsables des piscines au moins une fois toutes les trois heures lorsqu’elles sont ouvertes.

C’est bien, en espérant que les gens impliqués sont vigilants, car, vous savez, les humains sécrètent toute sorte de choses dans les piscines. Selon un sondage américain mené par le Water Quality and Health Council, une personne sur cinq admet avoir uriné dans une piscine, tandis que 35 pour cent disent qu’ils ne prennent pas leur douche avant d’aller nager. Des chercheurs de l’Université Purdue ont découvert comment des contaminants aériens sont créés lorsque le chlore réagit avec la sueur et l’urine dans les piscines intérieures, causant ainsi des irritations respiratoires.

Puis, il y a le cryptosporidium, un parasite qui se propage par les matières fécales. C’est l’une des maladies diarrhéiques les plus courantes en lien avec les piscines. Il peut survivre jusqu’à 10 jours, même si la piscine est traitée correctement.

Heureusement, les épidémies sérieuses reliées aux piscines sont rares au Canada, selon un récent rapport de la CBC. Les experts prônent la prudence. Optez pour une piscine qui figure sur le portail de la Ville (ville.montreal.qc.ca), prenez une douche avant et après, n’avalez pas d’eau et gardez les enfants malades hors de la piscine.

 

Été 2018, Vol 10 N°3

Dernière édition

Santé des femmes

Printemps 2020
Vol 12 N°2

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités

Évasion Hivernale: Planifications de Voyage