Jimmy Sévigny - Notre mégamotivateur de mise en forme

Un homme qui a trouvé sa vocation en perdant 300 livres

Par Jason Santerre

Ce qui sépare Jimmy Sévigny des autres entraîneurs personnels et gourous de la santé est qu'il fut jadis obèse. Lorsqu'un homme qui pesait un quart de tonne vous regarde dans les yeux et vous dit qu'il sait à quel point c'est difficile de se mettre en forme et de le demeurer, son histoire fait le poids, c'est le cas de le dire.

« À huit ans, je savais que je n'étais pas comme les autres enfants », raconte Jimmy. « J'étais victime d'intimidation ». Lorsqu'il atteint l'âge de 11 ans, il pèse 250 livres. « Je vivais tous les jours avec une faible estime de moi, puis à 16 ans, j'ai commencé à consommer de la drogue et de l'alcool. Je pesais 400 livres. »

À 19 ans seulement, la balance indiquait 450 livres. M. Sévigny se souvient d'un soir en particulier où sa mère lui dit qu'elle a finalement de bonnes nouvelles. « Elle m'a dit qu'elle avait pris rendez-vous chez un médecin pour que je sois inscrit sur la liste d'attente pour une opération de pontage gastrique. »

M. Sévigny se souvient très bien du rendez-vous qui suivit. « Je pesais 452 livres. Tout de suite, le médecin a dit : "Nous allons te mettre sur la liste d'urgence. En passant, il y a cinq ans d'attente." »

Jimmy s'est senti vaincu. « J'étais fini », dit-il. « Je ne pensais pas pouvoir vivre deux autres années, encore moins cinq! Impossible. La simple pression du jet de douche me faisait saigner du nez. Je me suis dit, je suis mort de toute façon, alors je vais faire ce que je veux. Peu de temps après, j'ai atteint les 500 livres. »

Même son travail au salaire minimum dans un magasin d'électronique était en péril. « Mon patron m'a pris à l'écart et m'a dit : "Jimmy, les autres gérants veulent que je te congédie". J'ai demandé pourquoi et il m'a répondu : "Écoute mon gars, depuis des mois, tu manques une journée sur deux. Tu ne souris pas. Tu ne sembles pas motivé". La seule chose que j'avais dans ma vie était mon travail, et ils voulaient me l'enlever. »

Cette nuit-là, M. Sévigny se souvient de marcher à la maison et d'essayer de calmer sa peur et sa frustration avec assez de malbouffe pour paralyser un consommateur moyen. Plus tard, il a écouté son rythme cardiaque dans son lit. Son pouls au repos était très rapide. « Je savais que je devais changer ma vie ou j'allais la perdre. »

Bien sûr, quand vous pesez 500 livres, vous ne pouvez pas simplement courir 20 kilomètres, faire des tours de patinoire et jouer trois manches de tennis. « J'ai décidé de nager. Dans ma tête, nager était facile ». Le premier jour à la piscine fut sûrement très difficile. Obèse et à moitié nu. Tout le monde vous connaît et connaît vos échecs. C'est la preuve ultime de la détermination de cet homme. « Cette première fois à la piscine, j'ai pensé que j'allais échouer. Je vais échouer c'est certain, parce que tout est un échec dans ma vie. »

Mais le ciel ne s'est pas effondré et il n'est pas mort de honte ou d'un arrêt cardiaque. « J'ai fait deux longueurs de piscine à 50 mètres, puis on a appelé une ambulance. J'étais correct, mais mon asthme chronique avait eu raison de moi. Le jour suivant, j'étais de retour à la piscine. »

C'est ce genre de persévérance et de ténacité qui fait de Jimmy le motivateur intense et déterminé qu'il est aujourd'hui. Il avait un rêve pour sa vie, et grâce à un travail acharné et une certaine obstination, il a transformé ce rêve en réalité. « Durant les quatre premiers mois, je devenais un peu plus fort chaque jour, ce qui aida ma confiance en moi. Quatre ans plus tard, j'avais perdu près de 300 livres. »

Peu de temps après, il fut promu au poste de gérant du magasin d'électronique qu'on lui avait demandé de quitter auparavant. « Je perdais du poids et je sentais que je pouvais faire n'importe quoi. Ma confiance montait en flèche, mais il y avait encore quelque chose à l'intérieur qui me poussait à aider les autres, à rendre au suivant. »

Il s’est inscrit dans un programme d’éducation physique dans l’espoir d’enseigner aux enfants les bienfaits de l’entraînement physique et d’un mode de vie sain. Le vide fut comblé pendant un moment, mais il sentait qu’il n’atteignait pas son plein potentiel, qu’il n’atteignait pas suffisamment de gens.

« J'ai eu une rencontre dans une agence de relations publiques en 2007. Ils m'ont dit que je serais un excellent motivateur », se souvient M. Sévigny. « Mais personne ne voulait engager un ancien obèse pour parler de son expérience de perte de poids. Alors, j'ai commencé en donnant des conférences gratuites à quiconque voulait écouter. »

Entre-temps, il a pratiqué son discours public, fait un peu de télévision, puis il a décidé d'entreprendre l'ultime effort physique : les triathlons Ironman. Il s'est fait connaître en terminant deux de ces triathlons. Les gens commençaient soudainement à s'intéresser à l'histoire d'un homme qui pesait un quart de tonne et qui termine maintenant dans le top 10 pour cent de son groupe d'âge.

Bouge de là

En ce qui concerne M. Sévigny, il y a toujours du temps et de la place pour des entraînements rapides et efficaces. Découvrez quelques-uns de ses exercices préférés. Essayez-les au parc ou à la maison. Comme vous pouvez le constater, vous n'avez pas besoin de beaucoup d'espace ou d'équipement sophistiqué.

Push-up

Placez les mains à la largeur des épaules, le corps bien droit. Tout en inspirant, effectuez une flexion des coudes. Expirez en revenant à la position initiale .

Box jump (saut sur boîte)

Placez les pieds à la largeur du bassin. En inspirant, effectuez une flexion des genoux (squat) en vous assurant d'apporter les bras vers l'arrière. Expirez et sautez sur la boîte.

Dips des triceps

Placez les mains de chaque côté du corps en appui sur un banc (ou une barre). Inspirez et effectuez une flexion des coudes. Expirez et en revenant à la position initiale.

Aujourd'hui, Jimmy a plus de 300 000 abonnés sur Facebook. Il produit des DVD d'entraînement, fait des chroniques culinaires santé à la télé et voyage aux quatre coins du pays pour motiver les gens. Il est bien connu pour ses « Méga Workout » qui incorporent des lumières, de la musique, de la pyrotechnie et 5000 personnes qui transpirent et qui s'imprègnent de l'énergie de Jimmy.

« Les gens ne paient pas leur billet pour être divertis, mais pour transpirer », dit-il avec un air de satisfaction. « Il y a trois entraîneurs sur la scène avec moi. Le premier est responsable des débutants, l'autre des intermédiaires et le dernier des experts. Chacun dans cette foule de 5 000 personnes est là pour la même raison : adopter un changement positif dans sa vie. »

Il travaille toujours fort pour que la province se remette en forme, une personne à la fois, mais il sait que le temps est une ressource importante. Prendre du temps pour sa famille est une priorité. « Je vois mon petit garçon et je m'inquiète pour lui et son futur si quelque chose devait m'arriver. C'est naturel, j'imagine, de commencer à prêter attention aux choses qui importent vraiment. Durant les dix dernières années, j'ai donné et donné, alors je dois prendre un peu plus de temps pour ma famille. On dirait que plus je perds mes cheveux, plus je gagne de la sagesse. »

Pour plus d'informations sur les services de coaching, les conférences et les événements de Jimmy, visitez jimmysevigny.com.

 

Automne 2018, Vol 10 N°4

Dernière édition

Héros du quotiden

Été 2020
Vol 12 N°3

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités