Senteur considérable

Ce que l'odeur corporelle révèle sur notre santé

Par Jason Santerre

Les humains puent. C’est-à-dire que nous avons tous la capacité de produire des odeurs corporelles. Vous voulez des preuves? Essayez le transport en commun au mois de juillet. Votre séjour tout en sueur vous prouvera deux choses : les odeurs corporelles sont causées par la combinaison de sueur et de bactéries, et la climatisation dans les autobus de la ville serait un luxe bien apprécié.

Notre odeur est causée par différents facteurs : certains aliments (allo l’ail, allo l’apéro), l’hygiène, la génétique, l’effort physique et les bactéries présentes sur notre peau. La combinaison de ces facteurs crée une odeur typique pour chacun d’entre nous. C’est pour cette raison que le fait de sentir l’oreiller de son partenaire peut nous réconforter quand il est parti.

Et tandis que les senteurs individuelles varient de fortes à faibles, une odeur corporelle intense peut être une source d’inquiétude. La triméthylaminurie, heureusement, est un trouble métabolique très rare qui survient lorsque le corps est incapable de briser certains composés qui contiennent du nitrogène, tels que la triméthylamine. Par conséquent, les gens souffrant de ce trouble émettent une odeur de poisson pourri. D’autres facteurs à surveiller (et sentir) sont les déséquilibres de la thyroïde, les troubles du foie, l’hyperhidrose (sueur excessive) et la carence en zinc. Si vous présentez un de ces symptômes, consultez un professionnel de la santé.

D’un point de vue évolutionnaire, la sueur fut jadis utile. Comme tout animal, les humains produisaient de la sueur pour aider à délimiter leur territoire et envoyer des phéromones. Dans notre monde moderne, la sueur est considérée comme dégoûtante, répulsive. 

Transpirer est un processus naturel qui régularise la température interne en plus d’aider à éliminer les toxines. Mais si vous êtes inquiet de votre odeur corporelle, voici quelques petits conseils pour vous aider à garder le nez haut.

Renflouer les bonnes bactéries. Trempez vos pieds dans une solution d’une part de vinaigre de cidre de pomme pour trois parts d’eau. Ce mélange peut faire diminuer les odeurs de pieds en abaissant les niveaux de pH de votre peau afin d’éliminer les bactéries qui causent l’odeur. Faites attention aux savons forts. Ils ont tendance à détruire le fragile microbiome qui vit sur votre peau.

Boire de la chlorophylle liquide. Ce supplément dépuratif prévient les odeurs de l’intérieur. C’est un genre de déodorant interne qui continue de travailler avec le temps. Pour un effet maximal, buvez-en quotidiennement, mais sachez qu’il y a des effets secondaires. La chlorophylle est sécuritaire pour la plupart des gens lorsqu’elle est prise oralement, mais elle peut causer une sensibilité au soleil. Appliquez de la crème solaire, particulièrement si vous avez le teint pâle.

Vous êtes le produit de ce que vous mangez et buvez. Souvenez-vous de la dernière fois que vous avez bu un verre de trop au mariage de votre ami! Vous pouviez sentir chaque goutte d’alcool à travers vos pores. C’est parce que l’on transpire tout ce que l’on consomme et digère.

Détoxifier votre corps. Les tisanes et un régime alimentaire plus sain et propre peuvent aider. Vous pouvez également consommer du charbon actif pour aider à lier les toxines et les excréter du corps par les selles. Par contre, vous devez être conscient des effets secondaires comme une langue et des selles noires, des vomissements et de la diarrhée. Consultez un médecin avant d’avoir recours au charbon actif.

 

Hiver 2019, Vol 11 N°1

Dernière édition

Santé des femmes

Printemps 2020
Vol 12 N°2

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités