advertisement

Rire pour guérir

On ne plaisante pas avec les pouvoirs de guérison du rire

Par Sabrina Jonas

Le rire est-il vraiment le meilleur remède? Demandez à Albert Nerenberg, directeur reconnu, journaliste et l’un des plus grands experts du rire, et vous êtes assuré d’obtenir une réponse sérieuse : Oui — rire aux éclats procure une multitude de bienfaits.

M. Nerenberg ne conseille pas de jeter votre bouteille de pilules, mais le « rirologue » canadien souligne les avantages que ce phénomène inné peut avoir sur l’esprit, le corps et l’âme.

« Le rire est une protection contre les maladies cardiovasculaires, un exercice en soi et un antidépresseur naturel », dit-il.

Une étude de la Maryland School of Medecine démontre le lien entre le rire et le bon fonctionnement des vaisseaux sanguins et l’amélioration de la santé cardiaque. Rire permet aux tissus qui forment la paroi interne des vaisseaux sanguins de se dilater pour améliorer le flux sanguin, tandis que le stress procure l’effet contraire. Rire prévient naturellement le stress en métabolisant le cortisol, une des principales hormones de stress et un facteur de risque pour les maladies du coeur. Pensez santé cardiaque et bonheur.

Si vous craignez le tapis roulant, ou si vous tremblez à l’idée de prendre un haltère, ne vous tracassez pas. Le « laughercize » (exercice par le rire), inventé par M. Nerenberg, est l’art révolutionnaire de combiner le rire aux joies de l’exercice. C’est un ensemble d’exercices qui impliquent le phénomène humain naturel du rire contagieux. Les ateliers favorisent la respiration, la relaxation et offrent un entraînement rigoureux des muscles abdominaux — admettez-le, vous regardez vos abdos après avoir ri aux larmes.

M. Nerenberg continue d’utiliser la thérapie par le rire dans de nombreux centres de réadaptation canadiens — et ce n’est pas un public facile. Il dit que les anciens toxicomanes produisent « d’excellents résultats » durant ces ateliers. « Rire produit de la dopamine dans le cerveau de façon semblable à la cocaïne », explique-t-il. Les toxicomanes en cure de désintoxication recherchent l’euphorie, et le rire peut leur donner cet effet naturellement.

« Le rire n’a pas besoin de guérir le cancer pour qu’il soit bénéfique, dit-il. Un de ses effets les plus importants est sa capacité de chasser la mauvaise humeur. »

Mais comment cela est-il possible scientifiquement? Un certain gars appelé Charles Darwin mentionnait que « même la simulation d’une émotion a tendance à l’éveiller dans notre esprit. » On peut attribuer ce phénomène à ce qui est désormais connu comme « l’hypothèse de la réaction faciale », où les études démontrent

qu’un sourire forcé peut créer l’équivalent neurologique d’un véritable sourire, et un rire simulé offre les mêmes bienfaits réels. « Lorsque vous marchez et souriez à la vie, vous changez la chimie du cerveau et voyez plus de choses qui font sourire. » On peut en dire autant pour le rire. Vous trouverez plus de choses qui vous font rire et vous rendent heureux. « Vous changez votre monde d’une façon subtile et essentielle. » C’est une évidence empirique que « Fake it until you make it » (faire semblant jusqu’à ce qu’on y arrive) est une réalité possible.

Que ce soit une blague hilarante ou un fou rire, M. Nerenberg suggère de rire dès que l’occasion se présente. « N’étouffez pas votre rire, riez à pleines dents. » Le rire vous donne de vrais outils pour améliorer votre humeur. « C’est un remède merveilleux parce qu’il est gratuit et universellement accessible. » Et c’est l’évangéliste du rire par excellence qui vous le dit : un rire par jour éloigne le docteur pour toujours.

 

Été 2019, Vol 11 N°3

Dernière édition

Aînés à l’honneur

Hiver 2020
Vol 12 N°1

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités

Évasion Hivernale: Planifications de Voyage

health Ads