advertisement

La puissance végé

Laissez la viande de côté, du moins une journée

Par Robert Beauchamps

Avez-vous fait un câlin à un végétarien aujourd’hui? Plusieurs végétariens et végétaliens affirment que leurs choix nutritionnels sont bons pour la planète. Allez-y. Faites-leur un câlin. Il y en a probablement un à côté de vous alors que vous lisez ceci. Des recherches de l’Université Dalhousie suggèrent que près de 10 pour cent des Canadiens se considèrent comme végétariens ou végétaliens. Et ça paraît.

Il suffit de regarder un calendrier : Journée internationale sans viande, le 25 novembre; Veganuary, tout le mois de janvier; Journée mondiale du végétarisme, le 1er octobre, et les lundis sans viande chaque semaine. On ne peut le nier. Dire « non » aux protéines animales pour se nourrir gagne en popularité, que ce soit pour des raisons éthiques, environnementales ou de santé.

Peu importe votre point de vue, il n’y a jamais eu un moment plus approprié pour penser à éliminer la viande de votre alimentation. Les options de repas sans viande sont plus nombreuses que jamais. La voix du consommateur végé se fait entendre et elle force autant les restaurants que les industries alimentaires à considérer de nouvelles approches pour offrir des protéines à la population.

Sylvain Charlebois, professeur en distribution et politiques agroalimentaires à la Dalhousie, explique que ce qui inquiète le plus l’industrie de la viande est le fait que la plupart des Canadiens végétariens et végétaliens ont moins de 35 ans. « L’influence végétarienne va probablement accroître, alors que les végétariens d’aujourd’hui commencent à former une plus grande partie de la société », explique M. Charlebois.

Ajoutons le fait que la science semble suggérer que, pour le bien de notre planète et de nos corps, nous devrions manger davantage de légumes et de légumineuses riches en protéines. Pensons lentilles, edamames, haricots et pois chiche. Les options sont multiples et plus savoureuses que jamais. Vous n’avez qu’à consulter un livre de recettes végétaliennes pour trouver des repas délicieux comme des salades de betteraves avec endives et roquette, des tamales de quinoa, des empanadas de lentilles noires, une tourte aux tomates cerises ou des burgers de Portobello grillés.

Les saveurs, les couleurs et les combinaisons sont infinies. La seule limite est votre imagination. Sans oublier que tous les fruits et légumes sont offerts à l’année à Montréal. Ce sont d’excellentes raisons pour varier le menu familial chaque jour de la semaine — pas seulement le lundi. Mais est-ce que cela signifie que les humains devraient complètement arrêter de manger de la viande? Pas nécessairement.

Plusieurs experts argumentent qu’un système alimentaire durable peut et devrait inclure du bétail. Des pâturages qui seraient autrement inadaptés à la récolte agricole sont idéals pour faire paître le bétail. De plus, beaucoup d’animaux mangent des restants de culture agricole qui seraient sinon gaspillés. Ils produisent également du fumier que nous utilisons comme fertilisant. Économiquement parlant, l’industrie du bétail crée des milliers d’emplois et génère des milliards de dollars.

Pour l’instant, la majorité des Québécois s’entend pour le statu quo. Nous aimons les protéines animales, du bacon à l’érable au smoked meat, en passant par le shawarma d’agneau et le poulet de rôtisserie. Les scientifiques sauveront peut-être nos corps et notre planète lorsqu’ils inventeront des façons de faire « pousser » de la viande provenant de cellules animales.

En attendant, optez pour l’équilibre. Incorporez un lundi sans viande (et peut-être même un mercredi et un vendredi) chaque semaine. Comment vous sentez-vous? Plus d’énergie? Avez-vous perdu un pouce ou deux à la taille? Peut-être que votre quartier végétarien y est pour quelque chose!

 

Hiver 2020, Vol 12 N°1

Dernière édition

Santé des femmes

Printemps 2020
Vol 12 N°2

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités

Évasion Hivernale: Planifications de Voyage