Les avantages illimités du vélo

Rouler à deux roues n'a jamais eu autant d'importance

Par P. J. Ellison

En ce qui concerne l'effort physique, le vélo est à la terre ce que la natation est à l'eau. En d'autres termes, le vélo offre un entraînement complet du corps. Oui, même pour les épaules et les avant-bras. En effet, une fois en selle, non seulement vous travaillez plusieurs groupes de muscles et augmentez l'endurance aérobie, mais vous participez à quelque chose qui offre plus que des jambes bien musclées.

Le cyclisme est une activité mentale. Un cycliste bien équilibré utilise la concentration, la navigation, l'anticipation, la résistance mentale et l'intelligence en matière de sécurité (casque, lumières de vélo, hydratation). Tout cela en plus de la possibilité qui lui est offerte de décrocher, de sortir du bureau et d'apprécier le paysage — littéralement.

«Vous n'avez pas besoin d'une décapotable pour profiter de la liberté de la route», déclare Katherine Leskiewicz, cycliste de longue date, de Verdun. «À vélo, vous découvrez de nouveaux endroits que vous ne pourriez jamais atteindre en voiture, tout en ressentant le frisson de la vitesse et le vent dans les cheveux.»

Le vélo est également bénéfique pour l'environnement. Vous êtes le moteur, après tout. Pas de combustion de carburant, pas d'émissions toxiques. Plus de vélos sur la route signifient moins d'embouteillages et un air plus pur à respirer. Tout le monde y gagne, en particulier mère Nature.

Avec des centaines de kilomètres de pistes cyclables interconnectées, Montréal est là pour explorer. « J'adore parcourir la mosaïque de quartiers qui composent cette merveilleuse ville», déclare Claire Laroche, de NDG. Mère de deux enfants et ingénieure en technologie, elle organise un club de vélo local. « Il semble que je vais rouler en solo cet été, avec cette distanciation sociale. Mais c'est temporaire, et cela me donne l'occasion de tester de futurs parcours.»

Claire mentionne également que le vélo est peu coûteux par rapport à d'autres passe-temps. «Bien sûr, on peut dépenser des milliers de dollars pour une marque et des accessoires haut de gamme, mais je recommande de commencer par un solide vélo d'occasion pour faire l'essai.»

Les magasins de vélos abondent dans la ville. Ils vous permettront de faire réparer votre nouveau vélo usagé et de l'adapter à votre corps et votre style de conduite. «Avec une mise au point annuelle et quelques petits entretiens réguliers, un bon vélo durera des décennies », explique Claire. Ce sport procure du plaisir, de l'air frais et, bien sûr, un entraînement pour tout le corps.

Le cyclisme est...

  • Doux pour les articulations. Le vélo est recommandé à toute personne souffrant de légères douleurs articulaires ou de raideurs liées à l’âge. De 5 à 105 ans, le vélo convient à tous.
  • Excellent pour la musculation. Pédaler implique les muscles du fessier, les quadriceps, les ischiojambiers et les mollets. Plus vous roulez longtemps, plus vous faites travailler vos bras et vos épaules. Vous le sentirez aussi dans les abdominaux, car ils vous aident à garder votre équilibre.
  • Une bonne façon de fournir de la résistance qui aide à augmenter la densité osseuse.
  • Un entraînement d’aérobie qui contribue à la santé du cœur, du cerveau et des vaisseaux sanguins.
  • Idéal pour libérer les endorphines, ces substances chimiques qui font du bien au corps. Les coureurs affirment ressentir un «high» après une longue course. Il en va de même pour une randonnée intense avec de nombreuses collines.

 

Été 2020, Vol 12 N°3

Dernière édition

Spécial famille

Automne 2020
Vol 12 N°4

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités

Mieux vaut prévenir que guérir!