publicité

C’est personnel

Comment choisir l’entraîneur qui vous convient

Par Micaela Whitworth

Embaucher un entraîneur personnel qualifié pour atteindre ses objectifs de mise en forme est un investissement de taille. Mais quelles sont les compétences à surveiller? Combien doit coûter une séance? L’entraîneur est-il compétent dans le domaine de la gériatrie ou de l’entraînement prénatal? Avec autant de questions, il peut être difficile de trouver chaussure à son pied. Voici ce qu’il faut surveiller avant d’investir son temps et son argent.

Diplômes, certifications, expérience
Un entraîneur qualifié devrait posséder un diplôme universitaire, une attestation de spécialité additionnelle, et plus de deux ans d’expérience. Même si le diplôme universitaire n’est pas requis pour devenir entraîneur personnel, des diplômes en kinésiologie, science de l’activité physique ou thérapie sportive procurent un haut niveau de connaissance.
Dans un gym, la plupart des entraîneurs détiennent une certification d’entraîneur personnel accrédité par un organisme national. Des certificats de RCR et de premiers secours sont habituellement requis. Dans la plupart des cas, les clubs sportifs exigent deux ans ou plus d’expérience. L’éducation et le nombre d’années d’expérience sont les facteurs qui déterminent le coût des services. Le classement ou « niveau » de l’entraîneur se situe entre 1 et 5, et les prix varient de 50 $ à 100 $ par séance.

Entraînement spécialisé
Un entraîneur pourrait posséder certaines qualifications additionnelles et de l’expérience en conditionnement athlétique, entraînement jeunesse, perte de poids, postréhabilitation, gériatrie ou pré et postnatal. Si vous désirez de l’aide dans un de ces champs, assurez-vous que votre entraîneur a suivi des cours supplémentaires sur le sujet, car tout entraîneur n’est pas nécessairement qualifié pour répondre à vos besoins.

Une personnalité complémentaire
Vous passerez beaucoup de temps avec votre entraîneur, alors il va de soi que vous trouviez une personne dont la personnalité vous motive. Si la première rencontre ressemble plutôt à un mauvais premier rendez-vous, continuez à magasiner. Assurez-vous de trouver la personne idéale, et n’ayez pas peur de « rompre » si ça ne fonctionne pas.

Des questions, toujours plus de questions
Posez beaucoup de questions à la première rencontre. Et demandez à parler aux gens cités en référence et de voir des copies des certifications et des assurances responsabilité. Rappelez-vous, vous donnez votre confiance (et votre argent) à cette personne, alors vous devez être sûr que celle-ci est qualifiée afin de vous mener au fil d’arrivée.

Effectuez une recherche
Cherchez sur Internet les entraîneurs de votre quartier. Peut-être trouverez-vous quelqu’un avec qui vous aurez des affinités. Les témoignages de clients, blogues et vidéos YouTube sont de bonnes ressources pour évaluer l’entraîneur avant de le rencontrer.

Fiez-vous aux recommandations
Le bouche-à-oreille est souvent la meilleure façon de trouver un entraîneur réputé, alors assurez-vous de demander à votre entourage s’il y a une personne qui ne jure que par son entraîneur.

Micaela Whitworth est une entraîneuse personnelle et physiothérapeute accréditée. Vous pouvez entendre la mannequin devenue auteure vanter les vertus de la condition physique sur la station de nouvelles de la filiale de Montréal de Global TV.

Printemps 2014, Vol 6 N°2

Dernière édition

Spécial famille

Automne 2019
Vol 11 N°4

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités

Viva Cuba