publicité

La promotion de l’hydratation

L’équilibre parfait entre l’exercice physique et mental

Par George M. Withers

Tous les gurus du conditionnement physique sont d’accord : une bonne hydratation durant l’activité physique est primordiale pour retirer le maximum d’un entraînement. Mais avec la popularité grandissante des boissons énergétiques, les faits ne sont pas toujours clairs. Voici une parole d’évangile selon Les diététistes du Canada : les signes les plus courants de déshydratation sont les étourdissements, la nausée, les frissons, les maux de tête et les crampes musculaires. Et maintenant, voici les mythes.

Lorsque vous avez soif, vous êtes déjà déshydraté.

Ça dépend de ce que l’on entend par « déshydraté ». La plupart des experts le disent; ceux qui souffrent de déshydratation subclinique ne ressentent pas nécessairement la soif, mais leur corps envoie des signaux d’une hydratation inadéquate, des maux de tête à la peau sèche. Lorsqu’il s’agit d’éviter la déshydratation clinique, la soif est un bon indicateur pour savoir quand il faut boire. Au fur et à mesure que le niveau d’eau dans le corps diminue, le sang s’épaissit. Lorsque la concentration de solides dans le sang s’élève à deux pour cent, le mécanisme de la soif se déclenche. Il est temps d’ouvrir la glacière.

Vous devez boire huit verres d’eau par jour.

À moins de manger du sel directement de la salière et de s’entraîner pour le marathon habillé d’une combinaison de ski, votre corps n’a pas besoin d’un approvisionnement régulier d’eau pour fonctionner efficacement et accomplir les tâches de routine. Selon Les diététistes du Canada, les adultes n’ont besoin que de deux ou trois litres de liquide chaque jour pour vivre en santé, ce qui inclut l’eau contenue dans des aliments tels que certaines laitues et la plupart des fruits.

Vous ne pouvez jamais boire trop d’eau.

En temps normal, le corps élimine l’eau dont il n’a pas besoin. Mais si vous faisiez de l’exercice jusqu’à épuisement en parvenant à boire plus de 12 litres d’eau en 24 heures, vous pourriez perturber l’équilibre osmotique du corps. Ce phénomène se produit lorsque l’excédent d’eau dilue et élimine trop de sel, un électrolyte qui équilibre la pression des fluides à l’intérieur et à l’extérieur des cellules. Trop d’hydratation (hyponatrémie) provoque le gonflement, et même l’explosion dans les cas extrêmes, des cellules du corps.

L’eau est l’essence même de l’hydratation.

Comme dans plusieurs aspects de la vie, l’équilibre est primordial. Une bonne hydratation est un équilibre entre les minéraux, les électrolytes et les acides gras essentiels qui rassasient le sang, les tissus et les cellules. Votre vitalité même dépend de la capacité du corps à faire entrer l’eau dans les cellules et à l’en faire sortir.

L’urine en santé est transparente.

La teinte de l’urine indique combien de particules telles que le sodium, le nitrogène, le potassium et le chlorure sont évacuées. Une teinte de jaune plus pâle indique habituellement qu’il y a plus d’eau qui se mélange aux toxines éliminées par les reins. Une urine plus foncée signifie moins d’eau.

Printemps 2015, Vol 7 N°2

Dernière édition

Santé des femmes

Printemps 2020
Vol 12 N°2

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités

Évasion Hivernale: Planifications de Voyage

health Ads