Accueil des premiers patients au nouveau CHUM

Le compte à rebours est commencé !

 

Dans un an, presque jour pour jour, le nouveau CHUM accueillera ses premiers patients. La construction est complétée à 80 % et les équipes s'affairent. À l'angle des rues Viger et Saint-Denis, à quelques pas du Centre de recherche du CHUM inauguré en 2013, les tours d'hospitalisation s'élèvent à leur pleine hauteur depuis la fin du mois d’avril.

Pour le directeur général du CHUM, Jacques Turgeon, « les trois hôpitaux qui forment le CHUM seront enfin réunis! Le processus est exigeant pour les équipes, mais les efforts en valent la peine. Ce qu'on doit garder à l'esprit, c'est que nous allons vers une organisation unifiée, structurée, un centre de référence en santé à la fine pointe de la technologie et des meilleures pratiques. »

De trois hôpitaux plusieurs fois centenaires, on passe à un hôpital du XXIe siècle. Pour Jean-François Fortin Verreault, directeur du soutien à la transformation, l'exercice va bien au-delà de la construction et d'un méga-déménagement. « L'occasion est belle pour les équipes de faire le tri, d'harmoniser leurs pratiques et d’apprendre à travailler ensemble sous un même toit, pour le plus grand bénéfice du patient. »

À la suite d’une décision ministérielle, un nouveau défi s'est ajouté au grand projet du nouveau CHUM. L'Hôpital Notre-Dame, rebaptisé Hôpital communautaire Notre-Dame (HCND), sera mis en place et dirigé par le CHUM jusqu'à son transfert au nouveau Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Est-del’Île-de-Montréal. Le CIUSSS offrira des soins complémentaires de qualité à la population urbaine qu'il dessert.

« C'est un double défi pour le CHUM, mais c'est aussi une excellente nouvelle pour nous et pour la population, explique le directeur général Jacques Turgeon. Le fait de gérer les deux hôpitaux facilite la transition durant la réorganisation des soins et nous permet de définir une offre de service complète à la population du centre-ville. Par ailleurs, le fait de pouvoir occuper une partie de l’HCND pour loger certaines cliniques du CHUM jusqu’en 2020, au lieu de louer des espaces temporaires, a pour effet de réduire les coûts. »

En ce qui concerne la dotation du personnel, la majorité des employés sauront, d'ici à la fin de l'année 2015, où ils iront travailler.

Les grandes étapes du transfert au nouveau CHUM

  • 22 avril 2016 – Réception des clés
  • Avril à juillet 2016 - Préparation des lieux physiques
  • Juillet 2016 – Accueil des patients jusqu’en octobre
  • Août 2016 – Libération complète de l’Hôpital Saint-Luc
  • Automne 2016 – Démolition de l'HSL, fermeture de l'HD et ouverture de l'HCND

HSL : Hôpital Saint-Luc / HD : Hôtel-Dieu / HCND : Hôpital communautaire Notre-Dame

Ce qui vous attend au nouveau CHUM en 2016

Pour le patient

  • Lieu favorable à la guérison et au mieux-être
  • 772 chambres individuelles, pour éviter la transmission des infections et offrir plus d’intimité aux patients gravement malades
  • Séparation des zones hospitalière et ambulatoire (cliniques de jour) pour favoriser la quiétude des personnes hospitalisées
  • Ascenseurs dédiés aux patients
  • Renouvellement complet de l'air minimalement 6 fois par heure (toutes les 10 minutes) dans la chambre du patient, et de 20 fois par heure (toutes les trois minutes) au bloc opératoire

Pour le visiteur

  • Aires publiques agréables et points de vue exceptionnels sur Montréal
  • Corridors de circulation à proximité des fenêtres, favorisant une orientation intuitive dans l'hôpital
  • Corridors de circulation à proximité des fenêtres, favorisant une orientation intuitive dans l'hôpital
  • Environnement avec accès Internet sans fil
  • Accès direct, par l’intérieur, à la station de métro Champ-de-Mars

Pour le personel

  • Conception clinique favorisant les échanges et le travail interdisciplinaire
  • Haut de degré de standardisation des unités d'hospitalisation et des cliniques
  • Verticalité des déplacements réduisant ainsi les distances à parcourir
  • Environnement de travail à la fine pointe de la technologie

Les grandes distinctions entre un hôpital universitaire et un hôpital communautaire

Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM)

Le CHUM offre des soins spécialisés et surspécialisés dans des domaines de pointe aux patients provenant de la grande région de Montréal et de tout le Québec. Si vous avez un accident nécessitant la réimplantation d'un membre supérieur (bras, main, doigt), c'est au CHUM que vous serez soigné, peu importe où vous habitez. Le CHUM possède aussi une expertise reconnue auprès des grands brûlés et des greffés (poumons, coeur, reins, pancréas, foie). Hôpital universitaire affilié à l’Université de Montréal, le CHUM a une vocation de recherche, d’enseignement et d'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé. C’est aussi un hôpital promoteur de santé où le patient est partenaire de ses soins. Concrètement, nous soignons les patients, formons la relève et cherchons les causes des maladies pour trouver de nouveaux traitements, tout cela dans une perspective globale de promotion de la santé.

Le nouveau CHUM en bref

  • 772 chambres individuelles comprenant un espace famille
  • 39 salles d’opération
  • 443 salles d’examen
  • Urgence pouvant accueillir 65 000 visiteurs par année
  • Vocation universitaire : soins spécialisés et surspécialisés, recherche, enseignement, évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé, promotion de la santé

Hôpital communautaire Notre -Dame (HCND)

De par sa vocation, un hôpital communautaire est ancré dans son milieu et tisse des liens étroits avec son réseau : services sociaux, soins à domicile, etc. « Avec l'Hôpital communautaire Notre-Dame, explique la Dre Michèle de Guise, directrice adjointe des services professionnels et des mécanismes d'accès au CHUM, nous avons la possibilité de dessiner une offre de service calquée sur les besoins de la population environnante. Dans ce secteur, les jeunes familles côtoient les personnes âgées et certaines difficultés sociales nécessitent des interventions spécifiques. » L'HCND maintiendra une importante offre de soins spécialisés en psychiatrie. Fait unique au Québec en centre hospitalier communautaire, il comptera une unité de toxicodépendances.

L'HCND en bref

  • 244 lits en 2016, dont 10 lits en toxicodépendances
  • 301 lits en 2020
  • Urgence pouvant accueillir 49 000 visiteurs annuellement.

Été 2015, Vol 7 N°3

Dernière édition

Aînés à l’honneur

Hiver 2020
Vol 12 N°1

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités

Évasion Hivernale: Planifications de Voyage