Cerises, petits fruits et compagnie

Alors que le printemps se transforme en été, savourez les bienfaits des baies

Par Robert Beauchamps

Dès que la neige commence à fondre, tournez les yeux vers les arbres. Lorsque les bourgeons éclatent, la folie des baies arrive dans un marché près de chez vous : framboises rouges, cerises bourgognes, bleuets pourpres, et l’abondance de fraises qui souffle cette odeur divine d’été. Ajoutez-les au yogourt au déjeuner, aux desserts en soirée et mangez-les comme des bonbons, sans culpabilité!

Cerise, ma chérie
Les cerises ne sont pas des baies, vous dites? Peu importe. La cerise est un fruit riche en antioxydants, remplie d’un jus spécial qui aide à réduire les douleurs musculaires, les risques d’infarctus et la difficulté à dormir grâce à la mélatonine qu’elle contient. Plutôt bien pour quelque chose de la taille d’un chou de Bruxelles. Et comme ce chou, la cerise est remplie de fibres. Une seule tasse de cerises en contient environ 2,5 g. De plus, elle est riche en potassium, ce qui aidera à régulariser votre rythme cardiaque et votre pression sanguine tout en diminuant les risques d’hypertension. Si seulement la vie était un bol de cerises sans les noyaux.

Framboise à la folie
Toutes les baies sont riches en antioxydants, mais les framboises remportent la course en se hissant au palmarès des 15 meilleures sources d’antioxydants selon l’American Journal of Clinical Nutrition. Elles sont également en haut de la liste en ce qui concerne les fibres avec environ huit grammes par tasse. Les framboises fournissent également de l’acide éllagique, un antioxydant important qui aide à protéger la peau des dommages causés par le soleil et qui nuit à la formation d’une enzyme qui brise l’élastine et le collagène dans la peau.

La favorite de l’été
Probablement la baie la plus populaire, la fraise mérite bien son titre. Premièrement, elle est une excellente source de vitamine C (une tasse contient 160 pour cent de l’apport quotidien recommandé). Selon la Harvard School of Public Health, les fraises diminuent les niveaux de protéine C réactive dans le sang, un marqueur de réaction inflammatoire du corps. Lors d’une étude, les femmes qui mangeaient au moins 16 fraises par semaine avaient 14 pour cent moins de risque d’avoir des niveaux élevés de protéine C réactive. Les fraises sont également un excellent traitement beauté naturel à utiliser sur la peau.

Combattre les blues
avec les bleus Pendant que les fraises font des merveilles sur votre visage, pourquoi ne pas savourer quelques bleuets? Cet humble petit fruit aide à garder votre cerveau heureux. Le Scientific American rapporte qu’un régime contenant ces baies riches en flavonoïdes peut aider à ralentir le déclin des fonctions mentales souvent observé dans le processus du vieillissement et pourrait même aider à protéger contre les maladies d’Alzheimer et du Parkinson. Des études récentes démontrent que les bleuets ont un effet sur la chimie du cerveau et la modulation des niveaux de neurotransmetteurs tout en facilitant les traitements. De plus, les bleuets aident à réduire la pression sanguine et la rigidité artérielle, faisant d’eux un excellent choix pour une amélioration de la santé cardiovasculaire.

 

Printemps 2016, Vol 8 N°2

Dernière édition

Santé des femmes

Printemps 2020
Vol 12 N°2

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités