publicité

Si vous avez pris congé durant l’hiver, commencez votre printemps en courant pendant 10 minutes un jour sur deux durant une semaine.

Il faut marcher avant de courir

Vous prenez une pause durant l’hiver? Lorsque le printemps arrive, reprenez doucement votre entraînement

Par P. J. Ellison

Si vous êtes comme moi, vous faites beaucoup de course durant l’hiver. Vous courez de votre voiture à la porte de votre appartement. Vous courez de la porte de la station de métro à celle de votre bureau. Et le soir, vous recommencez le circuit, en prenant bien soin d’éviter le moindre flocon de neige, morceau de grésil ou plaque de neige fondante.

Le printemps arrivé, je suis le premier sur le canal Lachine à courir comme si l’hiver n’était jamais arrivé. Dès que j’atteins les 500 mètres, mon dos me fait souffrir, mes tibias sont sur le point de rompre et mes genoux semblent vouloir éclater. Alors ce printemps, je me suis promis de commencer à suivre les conseils de coureurs avisés que je connais, car si vous êtes comme moi, vous avez besoin de temps supplémentaire après avoir hiberné durant l'hiver.

« Les gens ne peuvent pas s’attendre à débarquer dans les rues en courant », explique l’ancien marathonien et coureur quatre saisons, Ken Stockton. « Ces dix kilomètres que vous pouviez faire trois fois par semaine à la fin d’octobre? Oubliez cet exploit en mars, particulièrement si vous êtes restés sédentaires durant tout l’hiver. »

« Si vous avez pris congé durant l’hiver, commencez votre printemps en courant pendant 10 minutes un jour sur deux durant une semaine », explique mon ami et ancien entraîneur de course, Sylvain Gagnon. « La semaine suivante, courez pendant 15 minutes. À partir de ce point, ajoutez 5 minutes par semaine jusqu’à ce que vous soyez capables de refaire le même temps et la même distance qu’à la saison précédente. » Ce qui est le plus important, mentionne Sylvain, ce sont les étirements, particulièrement après la course. « Pour des résultats à long terme et une bonne santé, vous devez commencer doucement. »

Bien sûr, la plupart des gens veulent voir des résultats immédiats, pas un mois plus tard. Eh bien, quelques fois, il faut apprendre à marcher avant de courir. Mais que faire si la course n’est pas votre tasse de thé? Mon entraîneuse et joueuse de tennis passionnée, Marie-Christine, affirme que les personnes qui aiment les sports de raquette doivent concentrer leur programme d’exercices sur le haut du corps. « Il faut travailler à étirer et renforcer les épaules et les bras », dit-elle. « Préparez-vous pour les mouvements de pivot et les courses rapides du tennis et du squash. Même les golfeurs seraient bien avisés de travailler les muscles du tronc avant d’aller frapper quelques balles. »

Si vous y allez trop fort, Ken indique que la meilleure recette pour contrer la raideur musculaire est celle des quatre « R » : Repos, Refroidissement, Resserrement, (avec un bandage élastique ajustable) et Rehaussement. « Cette méthode aide à atténuer les douleurs et à réduire les dommages musculaires », dit-il. « Bien sûr, la meilleure recommandation est de voir votre docteur avant de commencer tout programme d’exercices après une longue période d’inactivité. »

Je suppose que la leçon à retenir ici est qu’après avoir passé le printemps, l’été et l’automne à travailler sur ma forme physique en général, gaspiller ce travail durant l’hiver est incroyablement contre-productif et, à la longue, une perte d’énergie qui aurait pu être utilisée à maintenir ma forme de novembre jusqu’à mars. En parlant de course, on se donne rendez-vous dehors, Montréal! Je ferai de mon mieux pour vous rattraper avant l’inévitable vague de chaleur du mois d'août, qui me donne une autre excuse pour m’asseoir le visage devant le ventilateur.

 

Printemps 2016, Vol 8 N°2

Dernière édition

Aînés à l’honneur

Hiver 2020
Vol 12 N°1

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités

Évasion Hivernale: Planifications de Voyage