Le hockey moderne doit beaucoup à cette série en 1972.

La Série du siècle

Ken Dryden nous raconte les huit matchs qui ont changé le hockey

Par Jason Santerre

Si vous êtes Canadien et que vous avez plus de 50 ans, il y a de fortes chances que vous vous souveniez de l’endroit où vous étiez le 2 septembre 1972. C’est le jour où la rondelle est tombée sur la glace de la Série du siècle opposant le Canada à la Russie. L’incontestable super puissance du hockey serait enfin couronnée.

Le Canada a inventé le jeu et produit des maîtres de la glace tels que Béliveau, Orr, Richard et Howe. Mais en matière de compétition internationale, les patineurs soviétiques dominaient le palmarès des médailles d’or depuis le début de la guerre froide. Leurs camps d’entraînement ressemblaient plutôt à des camps militaires. Les joueurs étaient soigneusement sélectionnés à l’âge de six ans. Les entraîneurs les faisaient travailler jour et nuit. Le truc? Cinq joueurs qui travaillent comme une seule entité.

En 1972, la glace était prête. Au départ, c’était une vitrine pour faire valoir la méthode canadienne — la meilleure méthode pour gagner des matchs de hockey. Mais alors que la série de huit avançait, la rivalité devenait plus grande que le hockey : capitalisme versus communisme; liberté versus dictature; nous contre eux.

ui de mieux que Ken Dryden pour parler de hockey, de la série et de l’atmosphère qui régnait il y a 44 ans? Membre du Temple de la renommée, gagnant de la Coupe Stanley et gardien partant lors du premier match, il raconte qu’un surplus de confiance a pratiquement mené le Canada vers l’échec. « On pensait qu’on avait seulement à se présenter, être nous-mêmes et qu’on allait gagner. »

Puis, l’inimaginable. « O n a marqué immédiatement, puis encore une fois, alors c’était 2-0 après cinq minutes », raconte Dryden. Les Russes ont répliqué avec deux buts rapides. Le momentum était passé de l’autre côté de la glace. « E n entrant dans le vestiaire, Harry Sinden (l’entraîneur-chef) nous a dit “Eh bien, vous pensiez quand même que ça allait être facile?” Puis on a compris. On savait que ça allait être un long mois de hockey. »

Le Canada a remporté le match suivant 4-1 à Toronto, mais il a égalisé à Winnipeg et perdu 5-3 à Vancouver. Avec les huées et les injures qui pleuvaient sur les joueurs alors qu’ils quittaient la patinoire, l’équipe avait hâte de s’envoler vers la Russie, loin des distractions et de la dérision. Mais pour gagner la série, le Canada devait gagner trois des quatre matchs disputés derrière le rideau de fer. « C ’est devenu plutôt lugubre et désolant », raconte Dryden aujourd’hui. « L ’enjeu s’était transformé quand on a atterri à Moscou. »

« Je me souviendrai toujours des 3000 partisans canadiens qui avaient fait le voyage à Moscou et qui chantaient Da, Da Canada! Nyet, Nyet Soviet! Personnellement, je n’ai jamais trouvé un moment pour apprécier (l’expérience). Ça demandait tellement de concentration. Et je devais retrouver mon jeu, je devais trouver une façon de m’améliorer, et il n’y avait aucune certitude que le lendemain allait être mieux. Je ne me souviens pas d’un moment où j’ai eu la chance de prendre une grande respiration et dire “N’est-ce pas génial?” »

En perdant le premier match à Moscou 5 à 4, cette série de hockey est devenue l’une des plus dramatiques, sinon importantes jamais jouées. Nous connaissons tous la fin. Avec le temps qui filait durant le match numéro 8 et le pointage égal 5 à 5, un match nul aurait accordé la série aux Russes. Mais avec seulement 34 secondes à jouer dans la troisième période, Paul Henderson a marqué le but qui s’est fait entendre de St. John’s à Victoria, de Windsor à Yellowknife. « O n a remporté la série, mais la Russie aussi d’une certaine manière », raconte Dryden. « L eur système de hockey a aidé à transformer le jeu à jamais. Le hockey moderne doit beaucoup à cette série en 1972 et à la façon dont les Russes ont joué le jeu. »

La Tournée de la Série du siècle ’72
Le 2 septembre prochain, pourquoi ne pas revivre ces moments avec huit membres de la légendaire équipe du Canada? Les joueurs seront de retour à Montréal pour entreprendre la Tournée de la Série du siècle ’72 et partager des histoires jamais révélées auparavant — jusqu’à maintenant. Pour plus de détails, visitez le tourneedelaseriedusiecle72.ca

 

Été 2016, Vol 8 N°3

Dernière édition

Santé des femmes

Printemps 2020
Vol 12 N°2

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités