Toniques contre toxines

Nous sommes ce que nous mangeons, et il faut bien manger pour être en santé

Par Robert Beauchamps

Imaginez naître avec une sorte de levier qui, une fois activé, viderait tout notre corps de ses déchets. Seulement dans un roman de science-fiction, diriez-vous? Eh bien, selon la science, la meilleure façon de purifier notre système est de consommer les bons aliments.

Heureusement, plusieurs éléments de notre alimentation quotidienne disponibles à l’année pour les résidents urbains peuvent aider à purger les matières dangereuses. Les pommes, par exemple : possédant une teneur élevée en pectine, un type de fibre qui se lie au cholestérol et aux métaux lourds, elles aident à éliminer les accumulations toxiques lorsqu’elles passent dans les intestins.

L’ail ne sert plus uniquement à repousser les vampires, il empêche également une multitude de bactéries, de parasites intestinaux et de virus de fragiliser votre corps. L’ail, particulièrement l’ail biologique frais, aide à purifier vos artères des dépôts qui peuvent s’y trouver et garde les voies respiratoires propres en expulsant les dépôts muqueux qui se trouvent dans les poumons et les sinus.

Le chou est le Paul Berval des légumes. Ce que le chou manque en respect, il le gagne en sympathie, car il renferme une excellente dose de composés antioxydants qui améliorent l’action du foie lorsqu’ils décomposent les excès d’hormones. Le chou aide également à maintenir votre système digestif dégagé et peut aider à neutraliser certains composés nuisibles qui se retrouvent dans la fumée secondaire.

Approvisionnez-vous de céleri si vous désirez donner une solide épuration à votre apport sanguin. Le céleri renferme plusieurs composés efficaces contre le cancer qui aident à éliminer les cellules cancéreuses du corps. Note : les graines de céleri contiennent plus de vingt substances anti-inflammatoires.

Contrez la déprime sanguine avec les betteraves. Rôtie, marinée ou râpée pour garnir votre salade préférée, cette plante tubéreuse renferme un mélange de composés végétaux naturels qui font d’elles la référence dans le domaine... Nous parlons ici du domaine des purificateurs sanguins et des purgatifs hépatiques.

Vous souvenez-vous de la folie des canneberges durant les années 1990? Maintenez cette folie et purifiez-vous des bactéries nocives qui peuvent subsister dans vos voies urinaires. Il est prouvé que le jus de canneberge entièrement naturel contient des substances antibiotiques et antivirales. Il ne sert plus uniquement aux infections urinaires.

Les algues sont probablement le bien comestible le plus sous-estimé du monde occidental. Nous commençons seulement à l’apprécier autant que nos voisins asiatiques. Certaines études de l’Université McGill ont démontré comment les algues se lient aux déchets radioactifs dans le corps. Bonus : les algues marines sont remplies de minéraux.

Ah, le bon vieux pamplemousse. Un pamplemousse rose au déjeuner augmente votre apport en pectine qui se lie au cholestérol et aide à purifier le sang. Le pamplemousse possède également des composés antiviraux qui vous débarrassent des virus nuisibles. Et cet humble fruit devient grandiose lorsqu’il est question de détoxifier les intestins et le foie.

Y a-t-il quelque chose que les citrons ne peuvent pas faire? Ils ne peuvent pas pousser au Québec, ce qui est vraiment dommage étant donné que ces agrumes sont une excellente façon de désintoxiquer l’organisme en plus d’être source de vitamine C qui aide le corps à produire une substance importante appelée glutathion. Ce dernier aide le foie à détoxifier le corps des produits chimiques nocifs. Ajoutez du jus de citron fraîchement pressé à votre verre d’eau et ressentez tout le pouvoir du citron.

 

Été 2016, Vol 8 N°3

Dernière édition

Santé des femmes

Printemps 2020
Vol 12 N°2

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités