Plante la vie

Les feuilles apportent de la vie à votre demeure

Par P. J. Ellison

Lorsque j’ai loué mon premier appartement, ma mère a insisté pour que je prenne quelques-unes de ses plantes-araignées et sa fougère favorite. « Comme ça, tu ne vivras pas seule », disait-elle. Et elle avait raison. Les plantes de maison ne vont pas vous demander comment s’est passée votre journée et elles ne feront pas le petit déjeuner au lit. Mais les plantes en pot écoutent, elles ne jugent jamais (va-t-il vraiment rester pour la nuit? Une bouteille de vin complète? Un mercredi?), elles nettoient l’air (littéralement) et donnent de la vie à ce qui serait autrement un fade 3 et demi.

En effet, les plantes méritent d’être mieux traitées qu’un simple bric-à-brac. Les plantes ne sont pas des personnes. Non. Mais elles sont vivantes, et toute chose vivante a besoin d’être traitée aux petits oignons. Voici quelques trucs à considérer lorsque vous dorloterez vos plantes.

N’ignorez pas les instructions. Le fleuriste fournit un petit billet avec les informations à connaître pour prendre soin de votre plante, et ce, pour une bonne raison. Est-ce que la plante a besoin d’ensoleillement direct ou d’ombre partielle? On arrose une ou deux fois par semaine durant l’été? Si vous héritez de la plante d’un ami et que vous ignorez comment vous en occuper, envoyez une photo au département de botanique d’une université, à une pépinière ou à une société botanique locale, des experts seront probablement heureux de vous aider.

Regardez les instructions de nouveau, et n’oubliez pas d’ouvrir les rideaux avant de partir le matin.

Des plantes en santé doivent être transférées dans un pot plus grand avec de la nouvelle terre tous les 12 à 24 mois, selon l’espèce. C’est un procédé délicat. Un pot trop grand signifie plus de terre, ce qui peut engendrer un excès d’eau.

L’arrosage excessif est probablement le tueur numéro un des plantes de maison. Le numéro trois? Les chats curieux munis de griffes, de dents et d’un appétit pour l’herbe. Niché entre ces deux ennemis des plantes se trouve le drainage. Trop de drainage et un débit d’eau élevé éliminent les nutriments du sol. Un drainage insuffisant fera pourrir la racine. Respectez un horaire selon la saison, la quantité de lumière et les caractéristiques de l’espèce. Toutes les plantes aiment pousser dans des conditions similaires à celles de leur environnement natif.

Parlant d’environnement, il est temps de se salir les mains. Une terre organique de qualité est l’idéal pour la plupart des plantes vertes de maison : foncée, riche, argileuse et remplie d’humus. Touchez-la. Sentez-la. Elle va donner la vie à votre nouvelle amie. Les plantes comme les cactus et les géraniums ont besoin d’une terre spécifique adaptée à leurs besoins.

Adieu les parasites! Examinez vos plantes. Vous constatez que votre amie en pot se fait grignoter? Aspergez toutes les feuilles d’une solution savonneuse (ajoutez trois ou quatre gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée) et éloignez les envahisseurs à six pattes sans l’odeur et l’effet nocif des pesticides chimiques.

Automne 2016, Vol 8 N°4

Dernière édition

Héros du quotiden

Été 2020
Vol 12 N°3

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités