advertisement

Le marché mobile arrive en ville

Si vous êtes incapable de vous rendre au marché, il viendra à vous

Par Sylvie Arvanitakis

La Place Benoit est une rue tranquille du secteur sud-est du quartier Saint-Laurent. Entourée d’une grande autoroute, de voies ferrées et de rues industrielles, c’est l’un des nombreux recoins de l’arrondissement où l’isolation géographique, le transport public inadéquat et la vulnérabilité financière compliquent l’accès aux aliments essentiels à la santé.

Pour répondre aux besoins de ces régions, un petit marché niché dans un camion orné de photos de fruits et légumes commença à faire sa tournée à neuf endroits, notamment à la Place Benoit, en août dernier. Le projet fait partie du programme de Revitalisation urbaine intégrée de Montréal.

Le marché mobile est administré par le Relais laurentien, une organisation d’économie sociale qui émergea lorsque 14 groupes membres du comité sécurité alimentaire de Saint-Laurent collaborèrent pour trouver une formule pour la sécurité alimentaire de l’arrondissement. Le camion est la plus importante initiative à ce jour; il offre des fruits et légumes frais ainsi que des produits non périssables dans un environnement à température contrôlée, et il s’arrête à deux endroits par jour, cinq jours par semaine. Le marché sera ouvert toute l’année. « L’hiver, il est plus difficile de sortir à l’extérieur et la nourriture coûte plus cher », explique David Lesiège, coordonnateur du Relais laurentien, « alors, il est logique que nous soyons là. »

Le projet mobile agit comme un satellite pour l’épicerie Relais laurentien, située sur le boulevard Décarie, qui offre une vaste gamme de produits santé tels que des options biologiques provenant de distributeurs locaux. M. Lesiège explique que les grands marchés sont rares dans le quartier et les plus petits n’ont pas toujours les fruits et légumes les plus frais. « Je veux vendre ce qu’il y a de mieux à plus bas prix, avec la plus petite empreinte écologique possible », dit-il. Bien que certains produits soient vendus pratiquement au même prix que dans les grands magasins, le marché Relais possède une marge de profit plus petite et il offre des services. « Si vous achetez ici, tous les profits sont réinvestis dans la communauté et sont distribués aux personnes dans le besoin, et non à une corporation », explique M. Lesiège.

Même si on l’appelle « épicerie solidaire », tout le monde est invité à y faire ses courses, au magasin comme au marché mobile. Avec 400 membres jusqu’à présent, l’abonnement solidaire coûte 20 $ annuellement et soutient les membres privilèges (5 $ annuellement) qui reçoivent 15 pour cent de rabais sur les produits non périssables. Le Relais collabore avec divers groupes pour offrir un soutien additionnel aux gens dans le besoin et pour réduire le gaspillage de nourriture. La Ville de Montréal fait également partie du collectif en offrant un soutien grâce à des subventions du gouvernement provincial.

Le projet est conforme à la vision avant-gardiste pour la santé publique et l’inclusion sociale de l’arrondissement (il fut le premier au Canada à offrir des options santé dans les arénas sportifs). Alan DeSousa, le maire de Saint-Laurent, nous explique : « Nous nous efforçons à trouver une similitude pour répondre aux besoins de tous dans la communauté, peu importe l’endroit où ils habitent à Saint-Laurent. Tout le monde devrait avoir l’occasion de participer et de mener une vie plus saine. »

En plus d’une boutique en ligne et d’un second marché mobile, le Relais travaille sur plusieurs autres projets, tels que des ateliers et des services de livraison pour les résidents vulnérables. « Nous voulons être partout », explique M. Lesiège. « J’espère qu’éventuellement, cela sera disponible à tous les Montréalais. »

Pour obtenir l’horaire du marché mobile, visitez la page Facebook du Relais laurentien. L’épicerie du Relais laurentien est située au 760, boulevard Décarie, Saint-Laurent.

 

Hiver 2017, Vol 9 N°1

Dernière édition

Spécial famille

Automne 2019
Vol 11 N°4

Cliquez ici pour voir le magazine complet avec Issuu

Sabrina Jonas Le billet de la rédactrice associée

Sabrina Jonas

Sabrina Jonas' signature

publicités

Viva Cuba